La créatrice …!

profil-page-wp


Les racines donnent des ailes

Peau cristalline, blonde aux yeux bleus, silhouette haute en couleurs, perchée sur ses hauts talons, Céline ne passe pas inaperçue. Fière de ses origines de l’Est de la France, cette pasionaria aussi originale que givrée, s’est lancée dans un combat artistique contre l’uniformisation du style vestimentaire. Son inspiration est rythmée par toute une batterie de tempos : rock anglais, electro, reggae roots, ska, trip-hop, métal atmosphérique … Conviction et sophistication.
Rencontre avec une créatrice.
Par Alix Tertrais.

Son histoire
Fille de militaire, Céline a souvent déménagé, mais c’est à l’Est de la France qu’elle se sent appartenir. Petite fille d’une grand-mère paternelle lorraine, et d’une grand-mère maternelle de la frontière suisse, ce sont des montagnes et des forêts sauvages aux grands sapins majestueux qu’elle a puisé formes et couleurs pour ses créations. Les motifs qu’elle utilise sont issus de ces paysages fascinants et légendaires qu’elle qualifie de « glaciaux mais tellement chaleureux ».

Sa formation
L’originalité et le raffinement des créations de Céline, minutieusement réalisées avec ses doigts de fée, témoignent d’une recherche et d’un véritable savoir faire artisanal. Son secret ? Elle ne vous le glissera que dans le creux de l’oreille… C’est en passant des après-midi entiers chez sa grand-mère et autres vieilles brodeuses de la région qu’elle acquiert le « coup de main » : couture, tricot, crochet, dentelle… tout l’intéresse, tout est trésor ! Aujourd’hui encore, elle n’hésite pas à s’échapper de la capitale pour retrouver les siens et poursuivre son apprentissage. Valoriser le travail artisanal des couturières d’antan c’est prôner la qualité pour la mode de demain, mais surtout, transmettre un héritage. Comme en haute couture, le travail « à l’ancienne » mérite d’être connu et reconnu !

Sa collection
Cette amoureuse de la confection réussit, dans un élan de créativité, à transformer des merveilles du passé en parures modernes et glamour ! Ainsi, les coiffes féminines tirées des costumes régionaux ne sont plus seulement des pièces de tradition, mais de véritables accessoires de mode. « Si je défends le folklore, explique-t-elle, c’est parce que ses costumes respectent la nature humaine et la différence homme/femme en mettant en valeur les formes de la femme et sa nature coquette, son instinct de séduction, la féminité qu’elle porte en elle, qu’elle le veuille ou non. Rubans brodés, coiffes fleuries, corselets … C’est une féminité assumée et même célébrée ! » Curieuse de tout, très émotive, un peu hystérique : une montagne russe. Borodine, Tchaikovsky, Grieg, dansent dans sa tête, tandis que Julien Gracq dessine les paysages. A l’instar d’un compositeur, Céline compose librement le noir sur tous les tons. Influences street, accents plus hard ou maille et notes plus douces : chacune de ses pièces est comme un écho pour un hommage rendu. Qu’il s’agisse du peuple rasta dont elle admire les messages et leurs revendications à retrouver leurs racines perdues, ou des images et traditions du folklore de l’Est qu’elle aime tant, sa collection porte haut les couleurs ! L’important pour cette belle de l’Est, est de conjuguer allure et témoignage.

Son combat
Elle constate avec force que l’urbanisation et la mondialisation ont gommé les codes régionaux. Les traditions vestimentaires se sont perdues face à la mode parisienne. Pour résister à cette uniformisation des looks, Céline dépoussière le patrimoine européen. Elle est bien décidée à faire comprendre autour d’elle que l’on peut personnaliser son allure tout en suggérant son origine. Son but ? Donner envie à chacun de réaffirmer ses racines pour raconter son histoire. Son leitmotiv ? Aimer la vie sur cette terre, remonter le temps, revenir sur les terres qui vous ont vu grandir et y découvrir, une source d’inspiration … C’est l’enjeu et le pari que la passionnée relève avec conviction ! « Nous devons prendre conscience de plus en plus clairement de notre identité. » C’est une mission d’éveil de l’intelligence et des cœurs. Chaque terre a son caractère. Mais la volonté de la belle de l’Est va plus loin que de proposer une collection qui fait mémoire : elle y voit une richesse sociale à défendre. Porter fièrement et avec élégance, les codes vestimentaires de nos régions, c’est valoriser le patrimoine occidental, aujourd’hui trop souvent mis de côté. Face à l’arrivée des différentes cultures, l’heure est à l’affirmation des richesses de nos régions. Voilà pourquoi les créations Céline Delachaux incarnent ce combat : la protection du folklore. Son talent réside autant dans la valorisation d’un patrimoine à défendre que dans la manière de réactualiser avec succès la mode d’une région afin de s’en vêtir fièrement et avec goût.

Essayez… Et votre allure parlera de votre histoire personnelle.